Agamas? Tantras ?

Agamas? Tantras ?

Announcement Date: 25 janvier 2000

Le terme Agama signifie littéralement la tradition ou «ce qui est descendu”.  Les Agamas sont des traités théologiques et des manuels pratiques du culte divin . Ils comprennent des tantras , des mantras et des yantras . Tous les 77 Agamas contiennent des enseignements sur ( i ) Jnana ou la connaissance, ( ii ) le yoga ou la concentration (quatre types de yoga) , (iii ) Kriya ou action , et (iv ) charya ou faire . Ils donnent également des détails élaborés sur l’ontologie , la cosmologie , la libération , la dévotion , la méditation , la philosophie des mantras , les diagrammes mystiques , les charmes et sortilèges , le renforcement du temple, les dometiques, les règles sociales et les fêtes publiques .

Pour rappel, la littérature sanskrite peut être classée sous six rubriques orthodoxes et quatre rubriques laïques, qui sont : ( i ) Shruti , ( ii ) Smriti , ( iii ) Itihasa , ( iv ) Purana , ( v) Agama et (vi ) Darshana ; et ( i) Subhashita , (ii) Kavya , (iii) Nataka et (iv) Alankara .Ces textes canoniques sont en sanskrit, et dans les langues du sud de l’Inde comme le tamoul.

Les trois principales branches des Agamas sont celles de Shaivism (Shiva), Vaishnavism (Vishnu), shaktisme (Devi). Les traditions “agamiques” sont parfois appelés tantrisme, bien que le terme “Tantra” est généralement utilisé plus spécifiquement. La littérature des Agamas est volumineuse, et comprend 28 Saiva Agamas, 77 Shakta Agamas (aussi appelés Tantra), et 108 Vaishnava Agamas (également appelé Pancharatra Samhitas), et de nombreux UPA-Agamas.

L’origine et la chronologie de Agamas n’est pas claire. Certains sont védique et d’autres non-védique. Les traditions des agamas comprennent le yoga et la réalisation de soi , l’ascétisme, et des philosophies allant de Dvaita (dualisme) à Advaita (monisme). Certains suggèrent que ce sont des textes post-védiques, et d’autres des compositions pré-védiques. Des preuves archéologiques suggèrent que les textes Agama existaient environ depuis le milieu du 1er millénaire, à l’époque de la dynastie des Pallava.
Certains passages semblent rejeter l’autorité des Védas, tandis que d’autres affirment le véritable esprit des Védas. Le genre littéraire des Agamas est également trouvé dans les traditions bouddhistes et Jaina.La tradition hindoue de Bali est officiellement appelé Agama Hindu Dharma en Indonésie.

Dans un sens limité les agamas sont des textes tantriques contenant les principes et la pratique du Saivisme (Un adorateur du Dieu Siva est appelé un Saiva et la préférence donnée au culte de ce Dieu détermine ce qu’on appelle le Saivisme), présentés sous la forme d’un enseignement par le Seigneur Shiva à son épouse Parvati. en revanche, les nigamas, une autre branche de littérature sacrée, représentent Parvati l’enseignant et Siva son destinataire. Selon la tradition tantrique, les Védas sont nigamas.

Il est donc une discipline issue de la tradition yoguique, avec tous les mêmes supports iconographiques, symboliques déjà connus du yoga, auquel il rajoutera d’ailleurs ses propres codes.

Mais surtout, il pose le postulat de l’acceptation la plus entière de nos désirs et de nos sentiments ainsi que des situations que nous rencontrons en tant qu’êtres humains.
Les voies spirituelles telles que le yoga de Patanjali, le Védanta de Shankara, et bien d’autres, postulent au renoncement, au détachement, voies de l’ascétisme qui permettent à l’individu de se libérer des servitudes de l’existence, afin de retrouver cette union avec la source de l’univers.

Le Tantrisme revendique le même but, mais pas le même chemin.

Il s’attache à construire un pont entre la réalité intérieure et le monde physique.

Pour un Tantrika, l’organique ne contredit pas le spirituel. Son but n’est pas de réaliser l’inconnu, mais de réaliser le connu.
On retrouve bien là ce qui sous-tend la pratique du Hatha-yoga.
Tantra est un mot sanskrit dérivé de la racine « Tan » qui évoque l’expansion. Il signifie donc la connaissance d’une méthode expérimentale systématique et scientifique, permettant une expansion de la conscience et des facultés humaines, afin de réaliser les pouvoirs spirituels.

Le mot tantra est composé de la racine verbale ‘tan’ (tendre) et du suffixe -tra.

L’étymologie populaire l’interprète en deux mots sanskrits :

  1. tanoti (expansion)
  2. trayati (libération)

C’est donc « la science de l’expansion de la conscience et de la libération de l’énergie » – swâmi Satyananda.

Yoga signifie «unifier». On mélange le sucre et le sable. Mais c’est plus que ça. La vraie unification est comme le mélange de sucre et de l’eau: les deux deviennent un. Samyoga Yoga Ityaktoh Jiivatman Paramatmanah (Yoga est l’unification de la conscience incarnée avec la Conscience universelle).

Par conséquent, le Tantra et le Yoga ont essentiellement la même signification, parce que l’expansion conduit à l’unification et à l’unification il doit y avoir expansion.  “Tantra est sadhana et Sadhana est Tantra.”

nota bene: Attention, il existe une relation entre les Tantras et les Védas.
Certains textes tantriques se fondent d’ailleurs sur les pratiques védiques.

Sources

  • Jaya Yogacharya (sur centrejaya.org)
  • saivism.net
  • yogamag.net
  • http://www.dlshq.org/teachings/teachings.htm
Partagez si vous aimez !Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on Twitter