La création de l’Univers

La création de l’Univers

Announcement Date: 1 janvier 1999

L’histoire du yoga, comme celle de l’homme, comme celle du monde et des planètes commence il y a fort longtemps, mais quand ? D’où vient l’univers? Qu’est ce que la création? Quel est l’ordre du monde?

Si l’image générale d’un Big Bang suivi d’un univers en expansion est correcte – qu’est il arrivé avant? l’univers était il dépourvue de toute matière et puis tout à coup un big bang? Comment est-ce arrivé? Dans de nombreuses cultures, une réponse habituelle est que “Dieu” ou “Dieux” a créé l’univers à partir de rien, mais si nous voulons poursuivre cette question avec courage il faut, bien sûr, poser la question suivante – d’où Dieu vient-il? Si nous décidons que ceci est une question sans réponse, pourquoi ne pas économiser une étape et conclure que l’origine de l’univers est une question sans réponse? Ou si nous disons que Dieu a toujours existé, pourquoi ne pas économiser une étape et conclure que l’univers a toujours existé? Il n’y a pas besoin d’une création, il était toujours là. Ce ne sont pas des questions faciles. La cosmologie nous met face à face aux mystères les plus profonds, avec des questions qui ont été traitées uniquement dans la religion et le mythe.

La religion hindoue est la seule des grandes religions du monde dédié à l’idée que le cosmos lui-même a subit un nombre immense, infini, de morts et de renaissances. Elle est la seule religion dans laquelle les échelles de temps correspondent, sans doute par accident, à ceux de la cosmologie scientifique moderne. Ses cycles vont de notre journée ordinaire (nuit/jour) àla nuit de Brahma; 8,64 milliards ans. Plus long que l’âge de la terre ou le soleil, et environ la moitié du temps depuis le Big Bang – et il y a des échelles de temps beaucoup plus longues encore.

(Carl Sagan – scientifique et astronome américain. Il est l’un des fondateurs de l’exobiologie. Il a mis en place le programme SETI de recherche d’intelligence extraterrestre et réalisé pour la télévision la série de vulgarisation scientifique Cosmos, diffusée sur plusieurs continents. Il est aussi connu pour son scepticisme.)

La tradition hindoue, depuis le Veda jusqu’aux temps modernes, n’a cessé d’être obsédée par la recherche de l’essence, par delà l’existence, du point central à partir duquel la manifestation cosmique se déploie.

Pour l’hindouisme, comme pour le bouddhisme, l’univers peut être comparé à une roue. Mais pour les bouddhistes, la roue tourne d’elle-même autour d’un trou (le moyen) où il n’ y a rien, tandis que pour l’hindouisme, la roue ne tourne que par ce qu’elle est traversée par un essieu qui l’entraîne. Cet axe du monde, c’est le Brahman.

Hymne cosmogonique 10.129 du Rig-Veda, dans la traduction de Louis RENOU

Il n’y avait pas l’être, il n’y avait pas le non-être en ce temps.
Il n’y avait ni l’espace, ni le firmament au-delà.
Quel était le contenu ? Où était-ce ? Sous la garde de qui ?
Y avait-il de l’eau profonde, de l’eau sans fond.

Ni la mort, ni la non-mort n’étaient en ce temps,
Point de signe distinguant la nuit du jour.
L’Un respirait sans souffle mû de soi-même:
Rien d’autre n’existait par ailleurs.

A l’origine les ténèbres couvraient des ténèbres,
Tout ce qu’on voit n’était qu’onde indistincte.
Enfermé dans le vide, le Devenant,
L’Un prit alors naissance par le pouvoir de la Chaleur.

D’abord se développa le Désir,
Qui fut le premier germe de la Pensée.
Cherchant avec réflexion en leurs âmes,
Les Sages trouvèrent dans le non-être le lien avec l’être.

Leur cordeau était tendu en diagonale:
Quel était le dessus, quel était le dessous ?
Il y eut des porteurs de semence, il y eut des énergies féminines:
En bas était l’Instinct, en haut le Don.

Qui sait en vérité, qui pourrait l’annoncer ici:
D’où est issue, d’où vient cette création ?
Les dieux sont en deçà de cet acte créateur:
Qui sait d’où il émane ?[ Commentaire: comment savoir ce qui s’est exactement passé ? Les dieux eux-mêmes n’étaient pas là pour y assister ]

Cette création, d’où elle émane,
Si elle a été fabriquée ou si elle ne l’a pas été,
Celui qui veille sur elle au plus haut du ciel,
Le sait sans doute: ou bien ne le sait-il pas ?

Partagez si vous aimez !Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on Twitter